Fairy Christmas

Jusqu’à la nuit où la cruauté de son meurtre franchit un nouveau seuil.

Masqué, tout de noir, l’épée ensanglantée à la main Leroy inspirait et expirait sereinement, comme s’il venait simplement de tuer et trancher les têtes et percer les yeux de deux mouches. Il essuya sa lame d’un pan de sa cape avant de la remettre au fourreau et de se retourner.

Nez à nez avec son envahissant ami.

Par La Narratrice, il y a