Une chronique pour Vampires

Tiens, août 2013… Comment ça se fait que je n’ai pas été alertée par Google… Bon, alors, une chronique que je relaye avec un peu plus de six mois de retard… *pardoooon*

Je remercie Michiko, donc, pour son avis sur le Blog « Je lis, je critique » et je vous donne un petit extrait. ^^ C’est amusant de voir combien un personnage suffisamment « vivant » peut ne pas faire l’unanimité, comme dans la vie !

D’un point de vue général, Vampire d’une nuit de printemps m’a plu, il permet de passer des moments agréables grâce à une lecture à la portée de tous. L’univers décrit par Lia Vilorë est intéressant mais le principe du Convent reste assez classique même s’il comporte, tout de même, une part d’originalité par rapport à d’autres lectures que j’ai eues sur le sujet. Lia Vilorë écrit très bien et cela, on s’en rend principalement compte lorsque les points de vue n’étaient pas ceux du personnage principal, avec laquelle j’ai eu un peu de mal au départ bien que nos relations se soient améliorées par la suite.

Facebooktwitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *