Bonjour !

Comme vous le savez déjà peut-être, l’année dernière j’ai récupéré mes droits papiers comme numériques pour la Louve de Brocéliande et ma recherche d’un éditeur pour ce manuscrit continue.
Cependant, ces déboires m’ont fait réaliser qu’il était temps d’évoluer et de passer d’auteure à auteure hybride (3e évolution littémon, kuhkuh). Et depuis une petite semaine, j’ai préparé les moyens de mes prétentions dans le secteur de *roulement de tambours* L’AUTOÉDITION.

Pourquoi ? Pour la satisfaction et le sentiment d’accomplissement que ces derniers temps, j’ai du mal à ressentir au point d’avoir traversé une grosse période de doute et de découragement. – Chose que je n’avais encore jamais expérimentée dans l’écriture et j’ai vraiment pas aimé.

Concrètement, comment ça va se passer, pour quand et pour quels romans ?

Comment : Via la plateforme Iggybook, dont le logo vous mènera à ma page sur leur plateforme :

Qui est bien pratique pour réunir au même endroit mes romans publiés en maison d’édition et mes futurs auto-publi. Sur ma page Iggybook, vous pourrez rapidement trouver où commander mes livres publiés en maison d’édition, que ce soit au format papier comme numérique. Pour ce qui est spécifiquement de mes futurs ovnis auto-publiés, ce sera uniquement au format numérique, mais vous aurez le choix entre l’acheter directement sur ma page Iggybook (et dans ce cas, gros câlin, je toucherai 100% du prix de vente) soit via un revendeur type Amazon (dans ce cas, ce sera 50% et un gros câlin aussi).

Pour quand : Je prévois la première autopublication pour le 20 juillet, car je me donne trois mois pour assurer la promo. 😉

Pour quels romans : Cela va s’en dire que la série Vampires va rester bien au chaud chez les Éditions du Petit Caveau. Pour ce qui est de mes projets en attente d’éditeur, seule la Louve de Brocéliande n’est pas concernée par l’autopublication -AP-, sauf si je reviens bredouille de mes soumissions.
Bon alors, crache le morceau, Bibi, pour quels romans ? Eh bien, le 20 juillet ce sera un long roman et une longue histoire dans l’univers de la Louve de Brocéliande : La Vérité de la Déesse. Un polar mythologique (sisi, je vous jure que j’ai osé) et un mystère mystique avec un héros d’une maladresse épique et dans la bonne ville de Cardiff au Pays de Galles. Ce sera les enquêtes surnaturelles de Nathan Pryce. (Et ce roman a une loooooooooooooongue histoire d’écriture.) Après, je pense AP également la Mélodie du Lotus et de la fleur de prunier, ainsi que, peut-être, ma romance médiévale, la Fille du Sorbier.

MAIS AUSSI

Certains ne sont pas sans savoir que je suis handicapée souffrant d’une Incapacité Motrice Cérébrale – IMC – nommée Syndrome de Little. Quand on n’a pas de jambes on a une tête, et je perçois donc l’AAH. (J’ai donc accordé les violons avec la CAF pour qu’ils n’aient pas de jumpscare à la prochaine déclaration trimestrielle, hum !)
Car, si la création d’un livre numérique est gratuit sur Iggybook – il y a un outil bien chouette pour faire ça soi-même), l’obtention d’un ISBN, la diffusion aux différents revendeurs comme Amazon ect me coûtera 50€ par ebook.
Ainsi, afin de soutenir mon projet d’AP, j’ai également ouvert une page Tipeee que je vous laisse découvrir.

Bisous et merci d’avoir tout lu ! Bonne découverte de ces deux nouvelles pages de votre servante.

Et à bientôt !

https://lia-vilore.iggybook.com/fr/
https://fr.tipeee.com/lia-vilore


1 commentaire

Avatar

Saks · 18 mai 2019 à 22 h 35 min

…et puis en général, quand on raconte une histoire… C’est surtout pour la partager. Ne pas pouvoir l’éditer c’est pénible(pour rester correcte). Bizz !

Répondre à Saks Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *